Focus sur le phénomène des créoles, la tendance intemporelle de la joaillerie 

Les premières boucles d’oreilles créoles ont été retrouvées en 2600 av. J.C au Moyen-Orient. Au temps de l’esclavage, elles étaient les seules boucles d’oreilles que les esclaves avaient le droit de porter et sont rapidement devenu un symbole identitaire fort d’où en est venu le nom “Créoles” en français. 

Pendant l’émergence du mouvement Black Power dans les années 60, ces boucles d’oreilles sont devenues extrêmement populaires chez les femmes afro-américaines.

Elles étaient notamment arborées par des figures emblématiques telles que l’activiste Angela Davis ou encore l’artiste Tina Turner 

Dans les années 70, la tendance du Disco a fait émerger des divas afro-américaines telles que Donna Summer ou Diana Ross qui arboraient elles aussi des créoles de plusieurs styles, tailles et formes différentes.

Les créoles sont également les premières boucles d’oreilles androgynes car depuis des siècles elles ont été arborées par les hommes, notamment ceux de la marine, les pirates ou les flibustiers pour se donner un air de bad-boy !

La tendance créole est à ce jour devenue intemporelle, qu’elles soient petites ou grandes, lisses ou à motifs,  portées par les femmes ou les hommes, les créoles ne cessent de ravir les amateurs de bijoux vintage !